En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Méthode thérapeutique - Christophe Julia

Les recherches actuelles montrent qu’il est possible de dépasser rapidement des problèmes psychologiques quelles que soient l'origine, la durée et l’ampleur des symptômes, grâce à des techniques qui se focalisent sur la manière dont les difficultés se maintiennent au présent. 
 
        "Si tu veux voir, apprends à agir" von Foerster.
Afin de permettre une résolution rapide et efficace des difficultés, le traitement est actif : le psychothérapeute propose des « tâches thérapeutiques » simples : observer, réfléchir ou faire des choses, faire certaines activités précises.
 
Ces prescriptions ne sont ni coûteuses ni compliquées mais elles sont déterminantes car c’est de leur mise en application que dépend la réussite du traitement.
La durée des séances est fonction de l’évolution du traitement. Une séance dure environ cinquante minutes à une heure.
 
La thérapie brève se fait dans la lignée des recherches de « l’école de Palo Alto » sur la thérapie brève (Gregory Bateson, Paul Watzlawick, John Weakland et Richard Fisch, Don Jackson), en lien avec l’Institut Gregory Bateson de Liège (Jean-Jacques Wittezaele) et en résonance avec les recherches du Centre de Thérapie Stratégique d’Arezzo (Giorgio Nardone).
Il arrive que les proches concernés par le problème soient invités à certaines séances pour favoriser l’amélioration de l’état du patient.

Quels sont les limites au changement ?
Marc Aurèle

"Qu'il vous soit donné la sérénité d'accepter les choses que nous ne pouvons pas changer, le courage de changer les choses que nous pouvons changer et la sagesse de connaître la différence entre les deux."