En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Thérapie brève stratégique et systémique- Thérapie familiale

La thérapie brève stratégique


La thérapie brève stratégique (et systémique) ou thérapie brève de Palo Alto envisage les troubles "psychologiques" ou "psycho-somatiques" comme des réactions singulières -le plus souvent inconscientes- de la personne à des relations répétitives défectueuses et/ou "toxiques" ; que ce soit au niveau familial, professionnel et/ou au niveau social. Il s'agit d'un mode particulier d'adaptation de l'individu à des structures relationnelles "pathologiques".
Elle se démarque de la théorie freudienne entraînant des thérapies longues et souvent inefficaces, il s'agit ici de collaborer avec les «patients» en travaillant sur leurs interactions avec leur environnement (et avec eux-mêmes).
L'approche est pragmatique. Elle est centrée sur les difficultés d'aujourd'hui en abordant le problème actuel, concret, dans le contexte interactif du patient. Elle est focalisée sur l'obtention rapide de résultats concrets et durables.
La compréhension de l'origine d'un problème ne permet pas forcément sa résolution. En outre, dans certains cas, les recherches sur les causes historiques des troubles amplifient la souffrance chez le patient.
Approche respectueuse de la personne. Elle se veut résolument non normative (non jugeante) et non stigmatisante. Elle refuse tout étiquetage du patient qui a tendance à le réduire à sa "maladie". Elle le considère comme une personne en lien avec ses appartenances, son langage, sa culture, etc.
Le trouble, ou comportement irrationnel, est considéré comme le fruit de l’adaptation de la personne à un contexte donné qui est de fait «pathologique».
La résolution du trouble sera le fruit du nouvel ajustement de la personne vis-à-vis de ce contexte particulier pour lui éviter d’être atteinte par celui-ci.
L'approche est systémique. Elle s'appuie sur une approche globale et sur les interactions des personnes en difficulté. Ainsi, les difficultés seront d'autant plus rapidement résolues que les proches -si elles sont volontaires- participent à la mise en place de la résolution du problème. Cela fonctionne très bien pour les couples, les familles et les équipes au sein d'institutions.